Saison en cours

LANTROKOZ GRAND BAZAR [ ciné-docu & débats]
un film de Yann Lucas

des interventions avec Guillaume Samson et Axel Sautron

GRATUIT SUR RÉSERVATION

Réserver en ligne

Dates et horaires des spectacles

MERCREDI 16 OCTOBRE à 19H

au Théâtre du Grand Marché

Tout public

Places Limitées

GRATUIT SUR RÉSERVATION

Vidéo

Le Chanteur de l'ombre, un film de Yann Lucas

Mot créole inventé, LANTROKOZ pourrait signifier “l’endroit où l’on se retrouve pour se parler”.

Cette soirée articulée autour du Maloya prend une forme multiple avec tout d’abord la projection du film-documentaire Le chanteur de l’ombre de Yann Lucas, sur la vie de Simon Lagarrigue, chanteur de Maloya, suivie d’une conférence-discussion autour du même thème avec la présence de Guillaume Samson ethnomusicologue spécialiste de l’Océan Indien et Axel Sautron professeur de danse de Maloya.
Cette soirée s’adresse à tous, créolophones et/ou nouveaux arrivants, souhaitant approfondir toujours plus leurs connaissances et découvertes de la culture réunionnaise.


Synopsis “Chanteur de l’ombre” :
Film documentaire de Yann Lucas, d’une durée de 52 minutes, retraçantle parcours de Simon Lagarrigue, chanteur de maloya mais également syndicaliste. Une “mise en images de sa mémoire” selon le jeune réalisateur.
Avec “Le chanteur de l’ombre”, Yann Lucas signe son premier documentaire en tant qu’auteur et réalisateur. Le jeune réalisateur, qui a notamment côtoyé la création artistique au sein de la troupe Talipot pendant 10 années, s’est lancé dans l’aventure de la création il y a bientôt quatre ans.

Ce documentaire, co-produit avec Réunion Première, évoque ainsi la vie d’artiste, de syndicaliste et d’homme politique de Simon Lagarrique en 52 minutes. Une vie dont ce dernier, souligne le réalisateur, n’a gardé aucune trace. “Cet homme avec sa musique a traversé l’histoire. L’idée est de mettre ce film au service de la transmission”, explique Yann Lucas.

Véritable “fil conducteur”, Simon Lagarrigue y livre son parcours. “Sa mémoire c’est aussi la mémoire collective de l’île”, souligne le réalisateur. Pour lui, “il est important de savoir d’où l’on vient”, car dit-il, “le passé permet de comprendre et de réagir face à certains événements”. “Simon Lagarrigue tire sa force dans ce qu’il a vécu. Il a défendu le maloya, la créolité mais aussi les droits sociaux”, poursuit-il ensuite.

Après ce premier documentaire, Yann Lucas, confie qu’il s’essaie à la fiction avec un court-métrage “Pour Cythère”, encore à “l’état de scénario”. Il s’agit d’une adaptation du roman “L’ainé” d’Axel Gauvin.

< liste des spectacles

< spectacle précédent

spectacle suivant >