Saison en cours

Dates et horaires des spectacles

DIMANCHE 09 JUILLET 17.00
A partir de 1 an
Durée 35 mn
Tarif unique 2€

À voir également

Vendredi 7 juillet - 17h au Théâtre Les Bambous (Saint Benoît)
Samedi 8 juillet - 17h au Théâtre Sous les Arbres (Le Port)
Mardi 11 juillet - 10h/17h à la Salle de Pierrefonds (Saint Pierre)
Jeudi 13 juillet -10h30/16h au Gymnase Fayard (Saint André)
Lundi 17 juillet - 14h à la Salle Guy Agenor (La Plaine des Palmistes)
Mardi 18 juillet - 18h à Léspas Culturel Leconte de Lisle (Saint Paul)
Jeudi 20 juillet - 10h/16h à la Salle Georges Brassens (Les Avirons)

Vidéo

Un aperçu du spectacle
Voir sur viméo

Marionnettes, jouets, éventails, masques, magie, jonglerie, animaux savants, funambule…
Spectacle visuel, sans paroles, et en musique, « La femme chapiteau » se dévoile à travers le mouvement et la poésie des images.

Sous la grande robe de la femme chapiteau se cache un cirque miniature de jouets et marionnettes. Jupons après jupons se découvrent les numéros : la traditionnelle ménagerie (fauves en plastique et chien mécanique), la fragile funambule aux jambes-doigts ou le jongleur de neige qui perd la tête. Ici, tout se manipule, est prétexte à la prouesse.
Deux personnages tantôt manipulateur, tantôt acteur de leur propre cirque, racontent avec leurs mains de jongleurs un voyage, sans paroles, poétique et rêveur, sur l’équilibre et la prouesse.
Le regard se promène. Entre le haut et le bas, entre le ciel et la piste, les images et les sons se répondent. Un jonglage de plume bien en dessus de la toile termine sa chute dans les mains du jongleur assis sur la piste. Les mains qui du haut tiennent les fils invisibles s’animent de leur propre danse pour répondre aux petites balles blanches qui virevoltent comme par magie.
Ce petit cirque, c’est aussi une balade à travers les cultures, clin d’œil ou inspiration. Le corps joue à cache-cache derrière les éventails. Une robe de gitane devient une tente berbère. Le zèbre et la girafe entament une danse de cabaret sur des rythmes d’Afrique. Une paille et une ombrelle nous envoient en Asie. La musique, création originale, se promène tout aussi librement à travers les ambiances et les bruits du monde.
Il s’y raconte enfin comment les objets, même les plus quotidiens, se chargent de magie. Comment les étoffes, les plumes et autres matières éveillent les sens.

...
Les attractions extraordinaires de la femme chapiteau est accueilli dans le cadre du festival Il était une fois les vacances.
www.iletaitunefoislesvacances.com

Distribution

Ecrit et interprété par
Virginie Charbonnier et Christophe Pilven
Musique
Bertrand Binet
Mise en scène
Hélène Ninérola
Couture
Gaëlle Larue
Construction
Frank Tenot
Coproduction
Compagnie CARCARA

< liste des spectacles

< spectacle précédent