Saison précédente

Dates et horaires des spectacles

JEUDI 08 SEPTEMBRE 14.00 (scolaire)
JEUDI 08 SEPTEMBRE 19.00
VENDREDI 09 SEPTEMBRE 20.00

THÉÂTRE
TOUT PUBLIC
durée 1h45

Sitôt sa nuit de noces avec Alcmène consommée, Amphitryon, général thébain, quitte sa jeune épouse pour aller guerroyer. Le dieu Jupiter, amoureux de la belle mortelle, profite de l’occasion pour se glisser dans son lit sous les traits du mari. Son allié Mercure monte la garde, après avoir pris l’apparence de Sosie, valet d’Amphitryon. Mais celui-ci est de retour au palais, précédant son maître pour annoncer sa victoire… et tombe nez à nez avec cet « autre moi »… Entre quiproquos, malentendus et rebondissements, Molière invente une fantaisie mythologique à grand spectacle, où les dieux descendus sur terre, rusés et manipulateurs, sèment la confusion et s’amusent aux dépens des humains, dupés de bout en bout et incapables de distinguer le vrai du faux.

On le répète à l’envi, ce qui n’enlève rien à la pertinence du propos : oui, Molière est indémodable. Et ce n’est pas aujourd’hui que la force de sa satire manquera de cibles. Qu’il se moque du système politique de son époque, ou que ce soit à la nôtre que soit transposée la charge, le monde ne manque pas de ces figures dont la prétention ne rivalise qu’avec le ridicule. Encore faut-il savoir les dépeindre avec justesse, avec subtilité même : faire rire le peuple en raillant les puissants sans s’en attirer les foudres, exercice ô combien délicat, voire périlleux… L’Amphitryon de Guy Pierre Couleau, avec sa magnifique scénographie, se situe à la hauteur de cette subtilité, célébrant la liberté de l’homme face aux dogmes qui l’étouffent. Subtilité des traits, jamais forcés. Subtilité dans la façon de rendre l’œuvre de Molière contemporaine. Subtilité enfin (surtout ?) dans l’interprétation des comédiens, dont notre Kristof Langromme national ! 

“Théâtre de tréteaux et scénographie cosmique éblouissante, Guy Pierre Couleau réunit une troupe d’élite pour interpréter les variations amoureuses des mortels et des dieux. Une comédie enlevée, dont la fantaisie donne à penser.”
La Terrasse, 22 février 2016

Distribution

mise en scène
Guy Pierre Couleau
assistante à la mise en scène
Carolina Pecheny
lumière
Laurent Scheegans
scénographie
Delphine Brouard
costumes
Laurianne Scimemi
maquillage
Kuno Schlegelmilch
avec
Isabelle Cagnat, Luc-Antoine Diquéro, Kristof Langromme, Nils Öhlund, François Rabette, Jessica Vedel, Clémentine Verdier
production
Comédie De l’Est - Centre dramatique national d’Alsace
coproduction
Comédie Poitou-Charentes, Centre dramatique national
La Comédie De l’Est, Centre dramatique national d’Alsace, est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Alsace, la Ville de Colmar, le Conseil Régional d’Alsace, le Conseil Général du Haut-Rhin.

< liste des spectacles

< spectacle précédent

spectacle suivant >